24 avril 1965 24 avril 1965

18/02/2014

Dans les coulisses du mont cameroun

Quand l’Ami du boutiquier se fâche …
Les auditeurs des émissions de sport de Yaoundé connaissent bien l’Ami du Boutiquier. Seulement, ils ne peuvent l’imaginer en colère, lui qui fait tant rire les gens tôt le matin. En effet, avant qu’il n’ait la clé de sa chambre d’hôtel à Buéa, l’Ami du Boutiquier a piqué une colère noire au point où certains de ses auditeurs qui s’étaient déplacés pour le mont Cameroun ont eu peur … Quand l’Ami du Boutiquier se fâche… heureusement que le calme et la sérénité sont revenus juste après. L’ Ami du Boutiquier… entre la colère, les petits couacs , un peu de compréhension et la tolérance …


GOD bless You
L’Ascension du Mont Cameroun est une occasion pour beaucoup de personnes de faire des affaires. Les églises reveillées ou endormies, les vrais et faux prédicateurs, les vendeurs d’illusion … tout le monde y trouve son compte. Un des membres de l’Association des journalistes sportifs du Cameroun était surpris chaque fois de s’entendre dire : « GOD Bless You » , avant de se recevoir une brochure en anglais comportant les écritures saintes. Première fois, il a pris, deuxième fois, il a pris, à la troisième occasion, il a répondu à ses bienfaiteurs : « Mais, God m’a assez blessé comme ça. Qu’est ce que je lui ai fait ? ». Un autre membre de l’Ajsc à qui on avait proposé ces brochures a ajouté : « Mais, c’est tout ce que l’on donne ici ?».


Les non voyants définitivement écartés , mais … super vedettes ..
Ceux qui ont assisté à la première réunion préparatoire de l’ascension du Mont cameroun au ministère des sports et de l’éducation physique, n’ont pas été étonné de voir le sort qui a été réservé aux athlètes non voyants samedi dernier au stade de molyko. Ceux-ci ont simplement été éconduits et priés d’aller voir ailleurs. Mais lieu de le faire, il se sont plutôt faits voir et recevoir par une bonne frange des journalistes présents qui ne comprenaient les rasons de ce refus de les associer . Une pluie d’interviews s’est abbatue sur ces non voyants et leur président régional ,Roland Tiayong. Leurs déclarations et pleurs n’ont rien changé à la situation. « ils ont une leur fédération. Qu’ils aillent prendre part à leurs compétitions. Nous n’avons rien à leur donner… en plus, il faudra s’occuper d’eux…. » dira à qui voulaient l’entendre, michel Nkolo le directeur technique national de la fédération camerounaise d’athlétisme… et certains membres du comité d’organisation. Comme on peut s’attendre dans les circonstances pareilles…. Les termes « marginalisation, exclusion et stgimatisation revenaient chaque fois…. Adoum Garoua le patron des sports a donc finalement été désobéi, lui voulait un peu de tolérance et de compréhension pour cette couche. S’il pouvait alors débloquer des moyens pour que ces déficients visuels puissent organiser une compétition similaire….

12:56 Écrit par mbolocameroon dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.