24 avril 1965 24 avril 1965

30/06/2015

Journalistes de sport à l'école du basketball

Basket-ball :
Les journalistes de sport à l’école !
Une vingtaine de journalistes de sport du département du Mfoundi ont récemment pris part à un séminaire sur la terminologie du basket-ball.C’était à l’initiative de la ligue départementale de cette discipline.

journalistes at school.jpgNous voulons contribuer à la vulgarisation du basket-ball, vous donner le minimum pour bien écrire vos papiers et faire vos reportages, C’est en ces termes que monsieur Mbenoun joseph, président de la ligue départementale de basket du Mfoundi a ouvert le séminaire. Visiblement ému par l e nombre d’hommes de médias, il s’est dit disposer à faire plus, s’il sent cet engouement se perpétuer.
Les journalistes invités en toute indépendance par la ligue, venaient aussi bien des médias à capitaux publics que privés, presse écrite, radio, télévision et cybernétique.
Les trois thèmes développés :
Le premier portait sur : « les généralités sur le Basketball » présenté par monsieur Pepouna Souleymane (professeur adjoint d’Education physique et sportive, entraineur FIBA Afrique niveau 2, entraineur national junior, INJS basket dames, DT Foumban Basketball).
Sur cette partie, les journalistes ont été entretenus sur l’histoire de la création de cette discipline. Ils ont appris que c’est le Révérend Pasteur James Naismith, professeur d’éducation physique et sportive d’origine canadienne qui inventa le basketball en décembre 1891 dans le Springfield college aux États-Unis. C’était pour maintenir la condition physique de ses joueurs pendant l’hiver assez rude dans l’état du Massachussetts. Les différentes étapes de l’évolution de la discipline ont été évoqués, son extension hors des États-Unis , au Canada, en Europe et bien entendu en Afrique. La fondation à Genève le 18 juin 1932 de la Fédération Internationale de Basketball Amateur (FIBA), la fondation de la FIBA- Afrique le 11 juin 1961 au Caire par douze pays et l’organisation en mars 1962 du premier championnat d’Afrique.
La FIBA- Afrique compte à ce jour cinquante –quatre fédérations affiliées, et son Secrétaire Général qui est en principe le véritable patron, est d’origine ivoirienne, malgré son nom qui a une consonance camerounaise, Alphonse BILE.
Les compétitions organisées par FIBA- Afrique, les systèmes d’organisation des différentes compétitions africaines, le palmarès de l’Afro basket, la grille de classification et le règlement de ces compétitions ont bouclé cette phase.
journalistes at school.jpgLe 2ème thème portait sur « la terminologie du basketball » présenté par monsieur Bouwé Gilles Hervé (professeur d’éducation physique et sportive, Instructeur FIBA Afrique,DT no1, coach d’INJS basketball messieurs)
Les hommes de média se sont bien familiarisés avec les termes techniques et gestes utilisés par les officiels lors des rencontres de basketball. Des différents postes aux systèmes de jeu en passant par les fautes… .Slam, Dunk,les zones, les tables des officiels, l’aire de jeu et même le 3 contre 3…
Le 3ème thème portait sur « l’Afro basket Dames : organisation et contours » présenté par monsieur Kouamo Gilles Alain (professeur d’EPS, entraineur FIBA Afrique 1, coach de FAP basketball).
Cette partie aussiintéressante que les précédentes a permis àceux des journalistes quin’avaient pas compris le système de tirage au sort de l’ Afro Basket Dames organisé à Yaoundé le9 mai dernier, ou qui étaient absents, de se rattraper. Désormais, ils n’auront plus besoin qu’on le leur explique. A partir des noms des équipes et de leur nombre, chacun peut effectuer le tirage au sort et être sur qu’il n’est pas loin de la réalité.
Une projection commentée d’un match de basketball a suivi avant le point de presse de clôture.
A la fin des travaux, les participants ont été tous unanimes àreconnaitre que ce séminaire a bien sa place, surtout que beaucoup parmi eux seront certainement appelés à couvrir pour leurs organes la compétition de l’Afro Basket dames qui se déroulera bien…dans le département du Mfoundi. L’occasion faisant le larron, la ligue a profité pour faire une présentation de ses activités et de sa vision du basketball. Les journalistes présents ont donc une occasion cette fin de semaine, au travers de l’organisation des finales nationales de la coupe du Cameroun,de montrer ce qu’ils ont retenu.
Etienne-Didier ONANA©

21:57 Écrit par mbolocameroon dans Basketball | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.