24 avril 1965 24 avril 1965

16/02/2016

Jeux olympiques de Rio 2016: Les camerounaises face à leur destin, passeront- elles sur l' Egypte?

Paposy vue 2 haut.jpgEn battant hier soir l’Algérie par trois sets à zéro, l’équipe nationale féminine a fait un pas de plus vers les jeux olympiques de Rio de Janeiro. Elle devra toutefois passer par et, sur l’ Egypte, son adversaire de la finale qui a éliminé à la surprise générale, l’ogre kenyan.


attak CMR.jpgLe palais polyvalent des sports de Warda, connaitra ce soir, l’épilogue du tournoi éliminatoire de volley-ball dames zone Afrique qui se dispute depuis vendredi dernier. La journée d’hier a permis au Botswana de battre pour la 5è place, la Tunisie au tie-break. 25-22, 25-22, 17-25, 15-25 et 15-10. Une belle rencontre qui restera gravée dans les mémoires des spectateurs. Au dernier set, le bloc botswanais a été efficace et décisif.
La première demi-finale a été riche en émotions. Elle a vu à la surprise générale, les représentantes des filles du bord du Nil, battre au tie–break, l’épouvantail du volley-ball féminin africain, le Kenya. 25-22, 24-26, 16-25, 25-20 et 19-17. La joie était grande du coté des égyptiennes dont une de nos consœurs a regardé la rencontre avec nous. Difficile d’oublier les larmes de la joueuse Abdelgani Doaa qui ne regardait plus ses camarades pendant les derniers instants de la partie, notamment au cinquième set. C’est têtes baissées et le cœur meurtri que les kenyanes ont quitté le taraflex du palais polyvalent des sports pour les vestiaires. Les égyptiennes on frappé un grand coup et rêvent de remporter la compétition. Les camerounaises sont averties.
La seconde demi-finale a été contre toute attente aussi, une formalité pour les camerounaises qui se sont débarrassées de leurs adversaires algériennes sur le score de trois sets à zéro. 25-20, 25-17 et 25-17. Une victoire due à la grande classe de Christelle NANA, la capitaine du Cameroun qui a retrouvé toutes ses sensations. Elle a pesé de tout son poids, lucide, adroite, puissante dans les frappes et aussi à la récupération. A noter aussi la belle prestation de Moma Bassoko Laeticia qui a mis à contribution, sa puissance athlétique. C’est une équipe camerounaise solide, solidaire , adroite et puissante que nous aimerions revoir ce soir au palais polyvalent des sports lors de la finale. Pourvu qu’elle ait récupéré les autres maillons de la chaine à l’instar de Fawziya ou Koulla laissées au repos hier. A la conférence de presse d’après match, le coach Nanè Eonè qu’une stratégie appropriée sera mise sur pied pour contrer l’adversaire. A ce stade de la compétition, on ne choisit pas l’adversaire car tous se valent. Le Cameroun pratique la sélection à l’américaine. Ce sont les meilleures du moment qui sont alignées. Christelle NANA la capitaine dit que tout peut arriver. Il ne faudra rien lâcher. Ses camarades et elle donneront le meilleur pour atteindre l’objectif final. L’une des jeunes pousses de cette équipe, Raissa Nasser dit que son intégration a été facile et qu’elle est prête à donner ce soir tout pour que le rêve brésilien se réalise. En attendant, croisons les doigts pour que la seule discipline de sport collectif qui peut encore permettre au Cameroun d’être présent à Rio de Janeiro atteigne son objectif. Pourvu que les égyptiennes soient moins hargneuse que hier face aux kényanes.
Etienne-Didier ONANA.

10:36 Écrit par mbolocameroon dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeux olympiques rio 2016, volley-ball, cameroun | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.