24 avril 1965 24 avril 1965

24/03/2018

QUE DEVIENS-TU ? EVELE Malick ?

QUE DEVIENS-TU ?
Dr EVELE MALICK Atour
Dr EVELE MALICK ATOUR.JPGIl est professeur d’éducation physique et sportive, docteur en administration du sport et dirigeant sportif. Il a été Directeur des Normes et du Suivi des Organisations Sportives au ministère des sports et de l’éducation physique. Il y a environ deux ans, il a défrayé la chronique lors qu’il a créé avec quelques présidents de fédérations sportives, le Comité National non Olympique du Cameroun. Cela ne lui pas valu que des fleurs. Au contraire, il été relevé de ses fonctions de directeur des normes. Depuis là, on ne le voit plus trop dans les arènes sportives. Nous l’avons rencontré il y a une dizaine de jours au palais polyvalent des sports. Nous lui avons posé la question de savoir ce qu’il devient…..
Dr EVELE Malick Atour : « Je suis bien là. Je suis toujours fonctionnaire au département ministériel auquel j’appartiens. Je suis à l’Inspection Générale des Services où j’apporte ma contribution au quotidien dans la mise en œuvre de la politique sportive. Notamment en ce qui concerne le contrôle l’évaluation des suivis puis la performance de ce département ministériel. Au-delà de ça, je me consacre à mes activités internationales. Je suis le président de la fédération Culturelle et sportive internationale des enseignants et président de l’Association africaine sportive travailliste amateur. Dans le cadre de ces deux fonctions, je suis interpellé çà et là dans le monde et en Afrique, pour mettre en pratique les chantiers de ces deux organisations. Au niveau national, je suis le président de l’Union Camerounaise de Foot net et président du Comité National Pierre de Coubertin pour le Cameroun. Dans ce cadre également, je m’arrange à réaliser ce que j’ai dans le cadre de mon mandat. Voilà ce que je deviens.
-Dr EVELE Malick, Il y a quelques années, vous avez défrayé la chronique lorsque que vous avez créé avec quelques présidents de fédérations sportives, le Comité National non Olympique du Cameroun. Ça vous a valu des tomates pourries de la part de certaines autorités sportives locales et couté votre poste de directeur des normes et du suivi des organisations sportives au ministère des sports et de l’éducation physique. Peut-on savoir aujourd’hui où vous en êtes avec cette structure ?
Dr EVELE Malick Atour « Je pense que ce n’est plus à moi d’en être avec ce projet. J’ai clairement indiqué où j’en suis avec. Le Comité National non Olympique est une institution officielle, clairement légale. J’ai apporté la preuve de cela. Maintenant s’il n’est pas du gout d’un certain nombre de gens, ce n’est pas de ma faute. Le comité national non Olympique du Cameroun N’ n’est pas seulement une affaire d’Evélé Malick. Non. C’est un ensemble de structures qui se sont réunies pour créer un comité non olympique. Si ce n’est pas du gout de certaines personnes qui pensent que ça leur ferait ombrage, que voulez-vous que je fasse ? Je pense que la réflexion devrait s’étendre. Je pense qu’ils n’ont pas compris, je sais qu’ils ne veulent pas comprendre. Il faudrait qu’ils comprennent qu’un jour, l’histoire va les rattraper. Voyez-vous toutes les choses qui se passent dans notre pays ou dans le monde, l’histoire finit toujours rattraper les gens. L’histoire les rattrapera.
-En attendant que les choses les rattrapent ou que le soleil finisse par se lever sur cette structure, vous faites contre mauvaise fortune, bon cœur ?
Dr EVELE Malick Atour « ce n’est pas pour moi particulièrement. C’est pour les sports non olympiques. C’est pour le mouvement sportif camerounais lui-même. C’est dans son intérêt. Si aujourd’hui, on n’en veut pas, peut être que demain on en voudra. De toutes façons, peut-être qu’on sera obligé d’en vouloir demain. Si je rattachais ça à ma propre personne, je n’aurais pas choisi entre servir mes idées et servir les valeurs auxquelles je crois, et servir les idées de ceux qui pensent que ces idées ne doivent pas prospérer du fait de leurs intérêts à eux. J’ai démontré que, cette question est légitime. S’il y en a qui aujourd’hui ne le comprennent pas, ils le comprendront forcément un jour.
-Ne Pensez-vous pas que vous êtes un caillou dans la chaussure de ces gens dont vous parlez ?
Dr EVELE Malick Atour « Je ne sais pas si je suis caillou. Pour le moment, je suis encore un être humain (rires). En attendant de devenir la matière. Peut-être qu’il y en a qui souhaiteraient me rendre matière. Je pense qu’en toute chose, il faut avoir le sens de la mesure. Nous sommes dans un pays. Il y a une autorité qui est établie. Même si par ignorance on amène une autorité à prendre une position qui ne soit pas favorable à quelque chose, du moment que c’est la décision d’une autorité, il faut la respecter. Mais il ne faut pas renoncer à expliquer toujours le sens de la démarche. C’est ce que je fais au quotidien. Je pense si aujourd’hui on n’en veut pas, un jour, on en voudra. C’est une évolution normale des choses du mouvement sportif dans le monde. Le Cameroun va seulement s’arrimer comme il l’a fait dans toutes les autres choses. Ça peut être Malick Evélé qui est à la tête de cette affaire ou quelqu’un d’autre. C’est une évolution inéluctable. Si comme si on disait qu’on allait empêcher le soleil de se lever le matin. Même si vous mettez les parachutes, les parasoleils ou les parasols par ce que vous ne voulez pas le voir, il vous montrera qu’il est là. Un jour, il va vous rattraper sous votre parasol. Vous allez voir les rayons du soleil. Les gens arrivent dans le sport pour se servir et très peu encouragent ceux qui servent le sport. En réalité, ceux qui servent le sport ne servent pas les intérêts de ceux qui viennent se servir. Ça finira toujours par changer. Aussi, la république exemplaire que voudrait le Chef de l’Etat et qui conduit à la réforme de la gouvernance au sens global va aussi engendrer la réforme de la gouvernance au plan local. C’est-à-dire celle qui concerne chacune des administrations, celle qui concerne chacune des associations et chacune des organisations. On va arriver au stade où les choses vont se faire comme elles doivent se faire, c'est-à-dire, de manière simple et méthodique. A partir de ce moment-là, on comprendra. Vous avez vu le scandale de la FIFA. Personne ne pouvait imaginer que Blatter pouvait se retrouver où il se trouve aujourd’hui. Si on avait donné à quelqu’un la, possibilité de parier sur le fait que Blatter serait ce qu’il est aujourd’hui, eh bien, personne n’aurait parié. Mais ceux qui pensent que le sport peut se gérer par des gens honnêtes, par des gens qui ne pensent pas faire des discours sur des valeurs.
Etienne-Didier ONANA
Photo : Thomas Djonou
©694788688/ (whatsapp 670 31 11 28)

17:26 Écrit par mbolocameroon dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : evele malick, comité non olympique. | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Écrire un commentaire