24 avril 1965 24 avril 1965

29/03/2018

Du rififi dans la presse sportive camerounaise...

L’AJSC a perdu en 2017, deux postes importants dans les organes dirigeants des tutelles internationales.
- Poste de Membre du Comité Exécutif de AIPS Monde que Gustave Samnick devait occuper si l’AJSC avait été en règle, au Congrès AIPS de Séoul et Peongchang en Corée du Sud ;
- Poste de Secrétaire Général de AIPS Afrique perdu au congrès de Naïrobi, parce que l’AJSC n’était pas en règle, et ceci, malgré la présence à ce congrès de Naïrobi de Gustave Samnick, du Président national Djomo Eric Martial et Parfait Magloire NSANG, Trésorier national adjoint. Les 250 dollars de versés, et les engagements de Gustave Samnick de solder la dette avant le congrès AIPS monde, n’ont été suivis d’aucune action positive.
AIPS Afrique vient d’informer les associations nationales qu’à Bruxelles, lors du congrès AIPS monde du 7 au 10 Mai 2018, il y aura à compléter le Comité Exécutif où il y a quatre postes vacants. Mais l’Association qui va présenter son candidat, doit être en règle, et le candidat doit être titulaire d’une carte AIPS à jour.
L’AJSC a ainsi une chance de se rattraper et de positionner une personne dans ce Comité Exécutif. Condition, être en règle.
Le 20 Avril 2018 est la date délai pour commander des cartes AIPS pour les éventuels participants au congrès de Bruxelles, sans oublier le solde de notre dette.
SITUATION ACTUELLE
Pour la première fois dans l’histoire de l’AJSC, à ce jour, 28 Mars 2018, aucun membre n’a encore renouvelé son adhésion pour les cartes AJSC et AIPS 2018-2019. Ce qui est grave, car certains sont bloqués pour s’accréditer à des évènements sportifs nationaux et internationaux. Sauf si le Président national gère cette situation avec son groupe d’amis.
Pourquoi le Président national Djomo Eric Martial, ne veut-il toujours pas convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire pour :
- produire le lot de preuves de détournements qu’il dit détenir ;
- relancer éventuellement le processus de renouvellement des adhésions comme de tradition ;
- interpeller tous les présidents des coordinations régionales qui doivent solder leur compte ;
- développer éventuellement sa feuille de route pour 2018, si elle existe ;
- trouver la solution à même de permettre de solder la dette due à l’AIPS
- ETC.
PROPOSITION
Si l’AJSC veut encore exister tant au niveau national qu’international, il est demandé au président national de convoquer une réunion extraordinaire du Bureau exécutif de l’AJSC le 6 Avril 2018, suivie d’une Assemblée Générale Extraordinaire le Samedi 7 Avril à Yaoundé. Ceci, favorisé par le regroupement des journalistes à l’occasion du déroulement de l’UNIFAC.
Ceci nous permettra de trouver des solutions pour solder la dette, relancer le fonctionnement harmonieux de l’AJSC, etc.
CONCLUSION
Si le Président national ne lance pas de convocation au plus tard le vendredi 30 Mars 2018, comme le stipulent les textes de l’Association, les 2/3 des membres vont le faire aux mêmes dates.
Loin d’être une sorte d’injonction, il s’agit d’un appel à la prise de conscience, pour sauver l’AJSC qui malheureusement n’est plus gérée qu’à travers Whatsapp et facebook.
ATANGANA FOUDA
Conseiller Spécial AJSC avec rang de Vice-président
Doyen d’âge de l’AJSC

19:52 Écrit par mbolocameroon dans Mediascopie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.