24 avril 1965 24 avril 1965

28/01/2014

Judo : Me Simo radié par 21 voix sur 31

Judo :Me Simo radié.
Une session du conseil d’administration et l’assemblée générale de la fédération camerounaise de judo s’est tenue samedi dernier dans la salle des conférences du ministère des sports et de l’éducation physique. Parmi les résolutions prises, il y a la radiation de Me SimoGabriel, le premier vice-président.
On la savait houleuse, elle l’a été, on la savait courue, elle l’a été, on l’imaginait savait riche en résolutions, elle l’a été. A la fin, les observateurs voudraient bien espérer que le judo camerounais est bien parti pour un avenir radieux après tout ce que l’on a vécu samedi. Les travaux étaient suivis par les commissaires du gouvernement.
Dans son rapport moral, Me KinguéDihan Christian, le président de la fédération a fait un exposé méthodique et bien structuré allant des activités administratives aux activités sportives en passant par les stages, les faits notables et la communication qui se sont étendus sur une durée de huit mois. Ce que l’on peut retenir, c’est qu’au vu des résultats enregistrés et des actions menées, le bilan de la première année de l’olympiade en cours est positif.
23 mars 2013: Tenue du premier conseil d’administration à Yaoundé ;
17 avril 2013 : Audience avec Marius Vizer le président de la Fédération Internationale de judo à Maputo qui a promis du matériel à la fédération camerounaise (tatami et judogis) ;
27 avril : Concertation avec les dix présidents de ligues régionales à Yaoundé ;
20 juillet : 2ème conseil d’administration à Yaoundé ;
23 aout : Participation au congrès de la fédération internationale de judo à Rio de Janeiro au Brésil. Dans la délégation on comptait de Me KafackDjoumaze, leprésident de la ligue régionale de l’Est et le Chef de Département Financier, Me Nlembe William. Cet évènement peut être qualifié de fructueux au vu des promesses en dons ramenées, en attendant leur matérialisation. Citons par exemple celle d’un mini bus de 30 places, le financement pour la construction d’un dojo national sur une superficie de 1400m2 et d’une capacité de six cents places assises. La maquette a été montrée à l’assistance.L’inscription à l’UF Academy de six entraineurs fédéraux.
Quant aux activités purement sportives, notons la participation de aux 34è championnats d’Afrique de judo à Maputo au Mozambique de huit athlètes, deux entraineurs, un médecin, un kiné, un représentant de la fédération et un autre du ministère de tutelle ; la participation au championnat du monde individuel et en équipe (dames et messieurs) à Rio de Janeiro ; la participation aux jeux de la francophonie dans la ville française de Nice…. Plusieurs manifestations et compétitions et stages ont été organisés sur le plan national.
Les activités communicationnelles ont été matérialisées par la création d’un site internet, des pages Facebook,twitter et une médiatisation tous azimuts des activités par les médias locaux. Enfin signalons la matérialisation du don de la fIJ (fédération internationale de judo) qui s’établit comme suit : 250 judogis dont 125 de couleur bleue, 125 de couleur blanche, 50 de compétition, 200 pour les entrainements et plus de 50 ceintures noires. Le budget prévisionnel s’élève à 241 420 000 de nos francs.
Après les procédures de vérification des mandats, l’on est passé à l’ordre du jour qui prévoyait un certain nombre de points. Sur le cas de Me Simo qui n’était pas en odeur de sainteté avec ses autres camarades, l’on est passé au vote de confiance sur la situation de ce membre qualifié de fauteur de troubles et d’indiscipliné. Après plusieurs dizaines de minutes de discussions, l’est est finalement passé au vote. Cinq types de sanctions étaient possibles. Du blâme à la radiation en passant par la suspension temporaire, l’amende entre autres. Sur 31 membres votants, 21 se sont prononcés pour la radiation de Me Simo, deux pour une amende. Pour cette sanction, un participant a même suggéré la somme de un million de francs. Ce qui a amené un autre membre de l’assemblée à se poser la question de savoir si Me simo qui est incapable de payer ses cotisations peut s’acquitter d’une telle sanction. Quatre ont voté pour le blâme, une sanction et quatre bulletins nuls. …
Didier ONANA(c)22114587

12:17 Écrit par mbolocameroon dans Sports de combat | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.